Soutenance de thèse "Exploration cognitive de l'écriture au clavier" - 1er juillet 2016

Publié le par ANAE

Soutenance de thèse "Exploration cognitive de l'écriture au clavier"

par Svetlana Pinet

Vendredi 1er Juillet 2016 à 14h30

Lieu : Salle des Voûtes (Aix-Marseille Université, site Saint-Charles, Marseille).

Composition du jury: Pr. Jean-François Démonet, Rapporteur Pr. Rasha Abdel Rahman, Rapporteur Dr. Florian Waszak, Examinateur Dr. Andrea Brovelli, Examinateur Dr. F.-Xavier Alario, Directeur

Résumé: Bien qu'elle soit omniprésente dans notre société, l'écriture au clavier reste assez mal caractérisée. Etudier l'écriture au clavier impose de s'intéresser à l'intersection de plusieurs champs de recherche tels que la psycholinguistique, le contrôle moteur et la programmation de séquence. Le but de cette thèse était d'étudier les processus linguistiques et moteurs mis en jeu lors de l'écriture au clavier. Pour cela nous avons combiné des études comportementales et d'électroencéphalographie (EEG).

Une première étude comportementale a démontré l'importance des processus linguistiques pour expliquer les performances d'écriture (temps de réaction, intervalles inter-frappes et proportion de réponses correctes).

Dans une deuxième étude, nous avons mis en place une plateforme de récolte de données en ligne et évalué sa fiabilité pour enregistrer des séquences de frappe, ouvrant ainsi la voie à des études à grande échelle.

Ensuite, trois études d'EEG ont permis de caractériser les processus de préparation de réponses motrices et leur éventuelle interaction avec des processus linguistiques. Ces derniers se sont révélés difficiles à observer avec le paradigme choisi. En revanche, en se focalisant sur la première frappe d'un mot, nous avons observé à plusieurs reprises un patron d'activation/inhibition des cortex moteurs précédemment caractérisé dans le contexte de tâches de choix forcé. Nous avons pu également observer la dépendance de cet index de la préparation motrice aux effecteurs engagés dans la production d'une séquence tapée. Nous avons discuté les résultats présentés en termes de processus linguistiques et moteurs sous-jacents.

L'écriture au clavier se présente comme une modalité appropriée pour étudier leur interaction potentielle lors de la production écrite et la question générale de la transmission d'information entre processus cognitifs.

Les données présentées ici contribuent à la caractérisation de ce comportement désormais omniprésent et ouvrent ainsi de nombreuses perspectives de recherche dans ce domaine.

Mots-clés: production de langage; programmation de séquence; préparation motrice; inhibition; électroencéphalographie

Publié dans Agenda, Pour les chercheurs