Vidéo - Réparer la vue, la fin des commencements - José-Alain Sahel

Publié le par ANAE

Conférence : Réparer la vue, la fin des commencements

5 à 7 de l’Académie des sciences - Cycle Rencontre avec un académicien

Rencontre avec José‐Alain Sahel, membre de l'Académie des sciences

Après un exposé didactique et grand public de 35 à 40 minutes sur son parcours et ses recherches en cours, José‐Alain Sahel se prête à un long jeu de questions/réponses avec l’auditoire.

Les dégénérescences rétiniennes d’origine génétique ou liées à l’âge sont des causes majeures de malvoyance et de cécité.

A partir d'une caractérisation clinique précise de ces affections, incluant l'imagerie à haute résolution, de travaux de génomique fonctionnelle et de physiologie, José-Alain SAHEL et ses équipes mènent une recherche translationnelle qui conduit à tester et valider des options thérapeutiques avancées comme la thérapie génique, l’optogénétique, la thérapie cellulaire et la vision artificielle.

 

Les premiers essais cliniques pour restaurer la vision sont en cours. Ils concernent par exemple des maladies rétiniennes encore incurables, notamment la maladie de Stargardt, la neuropathie optique héréditaire de Leber, le syndrome de Usher….

 

Ces premières avancées sont à la fois porteuses de nombreux espoirs mais aussi de nouveaux enjeux diagnostiques et thérapeutiques, afin de développer et valider des applications à la valeur clinique démontrée.

 

José-Alain SAHEL, clinicien-chercheur, est Professeur d'ophtalmologie à la faculté de médecine de l'Université Pierre et Marie Curie-Sorbonne Universités, et à l’University of Pittsburgh Medical School. Il a fondé l’Institut de la Vision, qu’il dirige et qui fonctionne en synergie avec les services d'ophtalmologie du Centre Hospitalier National d'Ophtalmologie des Quinze-Vingts et de la Fondation Ophtalmologique Rothschild où il est Chef de Service. José-Alain SAHEL est également membre de l’Académie Nationale des Sciences d’Allemagne Leopoldina et de

l’Académie des Technologies. Il est co-inventeur de plus de 40 brevets et a reçu la Médaille de l'Innovation du CNRS en 2012, le Prix Opecst-Inserm et le Liggett-Gund Award en 2015 parmi de nombreux autres Prix et distinctions.

Publié dans Documentation, handicap