Thèse - Exploration des défaillances attentionnelles approche neuropsychologique et neuroimagerie

Publié le par ANAE

Ecole doctorale Sciences, Technologies, Santé

Sujets de thèse susceptibles d’être financés pour la rentrée 2017

 

Titre du sujet de thèse :

Explorations des défaillances attentionnelles

approche combinée de neuropsychologie et de neuroimagerie

 

Laboratoire : Laboratoire de Neurosciences Fonctionnelles et Pathologies (LNFP) EA 4559, CHU Amiens Picardie - Site Sud, Centre Universitaire de Recherche en Santé (CURS), Avenue René Laënnec 80054 Amiens Cedex 1

 

Noms des directeurs de thèse : Pr O. GODEFROY et MCU M. TOBA

 

Adresses e-mail : Godefroy.Olivier@chu-amiens.fr et monica.toba@u-picardie.fr

 

Financement pressenti de la thèse : contrat doctoral, financement ministère – contingent d’allocation ordinaires

 

Compétences / Pré-requis : Expérience dans l’analyse du signal EEG, des images d’IRM et de traitement statistique de données, souhaitée mais pas obligatoire. Connaissance de la pathologie neurologique souhaitée

 

Mots clés : attention, fonctions exécutives, électroencéphalographie, imagerie par résonance magnétique anatomique et de diffusion, cartographie cérébrale

 

Résumé du sujet de thèse :

 

Les activités de la vie quotidienne requièrent un déploiement constant des ressources attentionnelles pendant des durées de temps très variables. Des défaillances attentionnelles se produisent souvent et elles sont à la base des erreurs ou des accidents importants au quotidien. Des déficits plus sévères de l’attention soutenue ont été observés dans la pathologie vasculaire (Wilkins et al., 1987 ; Godefroy et al., 2002 ; Godefroy et Stuss, 2013) et représentent un facteur de pronostic négatif dans la récupération du déficit (Ben-Yishay et al., 1968). Chez des patients présentant une maladie d’Alzheimer (MA), il a également été décrit un déficit du maintien attentionnel (Berardi et al., 2005) qui semble être présent avant d’autres déficits attentionnels.

 

Dans le présent projet, nous nous proposons d’explorer les dynamiques temporelles des défaillances attentionnelles chez des personnes normales de point de vue neurologique et chez des patients neurologiques en vue d’identifier des patterns spécifiques d’activation cérébrale en lien avec l’apparition des fluctuations et des erreurs attentionnelles. Les données neurophysiologiques seront analysées en lien avec des donnés d’imagerie par résonance magnétique (IRM) structurelle et fonctionnelle en vue d’identifier des marqueurs spécifiques aux niveaux de la substance grise et de la substance blanche. Une approche computationnelle est envisagée afin d’analyser les caractéristiques temporelles et les patterns lésionnels en lien avec des défaillances attentionnelles. Des applications des résultats dans la vie quotidienne, ainsi que des ouvertures vers l’utilisation des procédures de stimulation magnétique transcrânienne seront également envisagées sur la base des résultats obtenus.

 

Les candidatures doivent être envoyées par mail aux encadrants avant le 8 juin 2017.

 

Le dossier de candidature devra comporter les pièces suivantes :

 

- Un curriculum vitae complet détaillant la nature des études universitaires suivies en premier, second et troisième cycle (avec précision des mentions) ainsi que le classement obtenu chaque année (et l'effectif global de la promotion). Les résultats définitifs au Master (avec le rang de classement et le nombre total de reçus) devront être impérativement adressés à l’Ecole Doctorale dès qu’ils seront connus.

 

- Les relevés de notes (L3 jusqu'au M2)

 

- Une lettre de recommandation du responsable de l’équipe d’accueil et /ou du maître de stage dans laquelle l’étudiant a effectué son stage de Master 2.

 

- Une lettre de motivation de la part du candidat mettant clairement en évidence les compétences qu’il pense avoir acquises pour mener à bien le projet de thèse proposé.