Soutenance de thèse - Devenir scolaire et fonctionnement social d'enfants sourds après 10 ans d'implantation cochléaire - 30 juin 2017

Publié le par ANAE

Soutenance de thèse

 

Vendredi  30 juin à 9h30

 

Lautaro Diaz soutiendra sa thèse en psychologie intitulée

 

« Devenir scolaire et fonctionnement social d’enfants sourds

après 10 ans d’implantation cochléaire »

 

Hôpital Paul Brousse, 16 Avenue Paul Vaillant-Couturier – Villejuif (métro ligne 7), Bâtiment Inserm 15/16. Salle de Conférence du CESP, Porte D - Rez-de-Chaussée

 

 

Le jury sera composé de :

 

- Philippe Guimard, P.U, Université de Nantes, Rapporteur ;

- Philippe Brun, P.U, Université de Rouen, Rapporteur ;

- Claudine Laurent-Levinson, MCF-PH, Examinatrice ;

- Marie-Thérèse Le Normand, Dr.INSERM, membre invitée ;

- Florence Labrell, P.U, directrice de thèse, INSHEA, CESP (U1178)

 

La thèse bénéficiera d’une accessibilité en LSF et en sténotypie.

 

 

Titre : Devenir scolaire et fonctionnement social des enfants sourds après 10 ans d’implantation cochléaire. Suivi longitudinal.

 

Résumé : La thèse se compose de deux études sur la scolarité des enfants sourds profonds porteurs d’implant cochléaire. Ce travail examine le parcours scolaire et le vécu de la scolarité de 50 enfants sourds prélinguaux, après 10 ans d’implantation cochléaire. Il intègre à la fois les recherches menées sur le retard scolaire des enfants sourds implantés et les caractéristiques du fonctionnement social et relationnel de ces enfants en lien avec leur parcours scolaire.

 

La première étude a permis d’identifier les facteurs liés au retard scolaire des enfants sourds implantés comme les compétences langagières en compréhension et en expression, développées à 5 et 10 ans post implant. Par ailleurs, la précocité de l’implantation et un niveau éducatif élevé des parents sont des prédicteurs d’une meilleure insertion scolaire et de protection contre le retard scolaire des enfants sourds. En revanche, les résultats ont aussi montré que le retard scolaire des enfants sourds implantés demeure plus important que celui des enfants entendants.

 

La deuxième étude explore les liens existant entre l’insertion scolaire des enfants sourds implantés et leur fonctionnement social et relationnel. Elle a montré que l’implant cochléaire favorise le fonctionnement social et l’adaptation des enfants sourds à un milieu entendant, avec une majorité d’enfants qui affirment avoir de bons rapports sociaux avec des entendants.

 

Cependant, des difficultés persistent dans la compréhension des professeurs en classe et le sentiment de devoir travailler plus que les autres enfants est assez répandu chez les enfants sourds implantés. Par ailleurs, le positionnement identitaire des enfants sourds implantés est en lien avec le retard scolaire, le type de scolarité et la connaissance de la LSF.

 

Mots clés : Surdité, implant cochléaire, retard scolaire, mode de scolarité, intelligibilité de la parole, relations sociales, handicap, LSF, parents

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :