Le cerveau et sa capacité à traiter et anticiper des signaux de parole - 25 mars 2011

Publié le par ANAE

Séminaire Lpl :

LE CERVEAU ET SA CAPACITÉ À TRAITER ET ANTICIPER DES SIGNAUX DE PAROLE Angèle BRUNELLIÈRE

 

• Date(s) : 25/3/2011

• Heure / time : 10h30 - 11h30

• Lieu / location/notice : LPL, Pasteur, salle de conférences • Conditions d'accès : entrée libre • Contact : Martine.faraco(arobase)lpl-aix.fr, Bernard.Bel@lpl-aix.fr

 

------

  Comprendre ce qu'un interloucteur veut nous dire nécessite pour le cerveau d'effectuer très rapidement un grand nombre d'activités cognitives à partir du signal de parole. Or, le cerveau doit faire face aux nombreuses variations présentes dans le signal de parole comme par exemple les variations régionales dans une langue. Dans ce sens, je présenterai les études en électroencéphalographie que j'ai menées pour explorer la capacité du cerveau à s'adapter à ce type de variations. Puis, j'exposerai mon projet de recherche qui a pour objectif d'examiner la capacité du cerveau à anticiper des informations phonologiques à partir d'informations contextuelles (verbales ou visuelles articulatoires). Au sein de ce projet, je m'intéressai également à identifier l'influence de l'attention et de l'interaction sociale dans le déploiement de processus d'anticipation et à caractériser les structures et mécanismes cérébraux sous- jacents. Ce projet sera donc décrit dans une approche neurocognitive du traitement du langage oral qui intègre la variabilité et la multimodalité de la parole et la capacité du cerveau à anticiper des informations à venir.

 

ANAE -  anae@wanadoo.fr  -  www.anae-revue.over-blog.com  -  www.anae-revue.com