Prise en charche et accompagnement des enfants dyspraxiques - Questions à l'Assemblée Nationale - J-L. Gagnaire - Dyspraxique Mais Fantastique

Publié le par ANAE

Prise en charge et accompagnement des enfants dyspraxiques

dys3.jpgAssemblée nationale - en débat - Suite à un entretien avec les représentants de l'association Dyspraxique Mais Fantastique, Jean Louis Gagnaire pose une série de questions au gouvernement sur la dyspraxie.
  

 

La dyspraxie est un trouble de l’automatisation et de la programmation des gestes en l’absence de tout paralysie ou parésie des muscles impliqués dans le mouvement provoquant une situation de handicap tant dans la vie quotidienne qu’à l’école.
    
Elle concerne 5 à 7% des enfants de 6 à 11 ans selon la Haute Autorité de Santé Publique. Pour environ 2% des enfants scolarisés touchés par les formes les plus sévères, elle entraîne la nécessité d’un accompagnement adéquat et des aménagements scolaires.

Jean Louis Gagnaire interroge la ministre de la santé sur le dépistage de la dyspraxie qui s'apparente souvent à un véritable parcours du combattant pour les familles alors que cette maladie reste méconnue et que les bilans pluri-disciplinaires nécessaires à l'établissement du diagnostic ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Il lui demande également comment le gouvernement compte renforcer les centres référents des troubles du langage et des apprentissages qui n'ont pas les moyens de remplir leurs missions. Il soulève également le problème du non remboursement des rééducations pour les enfants dyspraxiques. Les rééducations ne sont pas prises en charge par l'assurance maladie et le coût n'est compensé que dans certains départements. Certaines familles sont contraintes d'y renoncer faute de revenus suffisants.

Jean Louis Gagnaire interpelle également le ministre de l'éducation nationale, la dyspraxie devenant un handicap essentiellement à l'école. Il lui demande de renfocer la présence et la formation des auxiliaires de vie qui participent de manière très précieuse à l'accompagnement des élèves dyspraxiques. Il l'interroge également sur la méconnaissance de la dyspraxie à l'école alors que les enseignants spécialisés en mesure d'aider leurs collègues sont en nombre très insuffisant.

 

Image

Source :  http://www.jlgagnaire.com/sante-et-sports/prise-en-charge-et-accompagnement-des-enfants-dyspraxiques

 

ANAE   -   anae@wanadoo.fr   -   www.anae-revue.com   -   www.anae-revue.over-blog.com

Publié dans Evènement