Scolarisation des autistes: des avancées, mais des progrès restent à faire (colloque)

Publié le par ANAE

Scolarisation des autistes: des avancées, mais des progrès restent à faire (colloque)
 

28/05/2010-[12:22] - AFP

 

BOULOGNE-BILLANCOURT (Hauts-de-Seine), 28 mai 2010 (AFP) - Des avancées ont eu lieu ces dernières années en France dans la scolarisation des enfants autistes mais des progrès restent à faire dans ce domaine, ont souligné vendredi chercheurs et spécialistes lors d’un colloque consacré à la question.

 

"La scolarisation des enfants autistes s’est développée et diversifiée au fil des ans", a assuré Christine Philip, maître de conférence à l’Institut national supérieur de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INS HEA), lors de l’ouverture de ce colloque organisé à l’université Paris Descartes, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

"Dans les années 1980, il n’y avait pas de scolarisation : la priorité était donnée aux soins. Aujourd’hui, le regard sur l’autisme a changé", a-t-elle précisé, en saluant le rôle joué par la loi du 11 février 2005, qui a institué un "droit à la scolarisation" pour les enfants handicapés. Selon les participants au colloque, des progrès restent néanmoins à faire, un certain nombre d’enfants, "parmi les plus atteints", n’ayant toujours pas accès au monde de l’école, que ce soit en milieu ordinaire ou dans des classes intégrées.

 "Il est important d’accroître la collaboration entre les responsables du monde de l’éducation et ceux de la sphère médico-sociale", a souligné la directrice de l’INS HEA, Bernadette Céleste, pour qui les enfants autistes "ont été trop longtemps exclus de la réflexion pédagogique".

Pour le généticien Axel Kahn, président de l’université Paris Descartes, il est nécessaire de "soumettre à une évaluation" l’ensemble des expérimentations menées dans le domaine de la scolarisation des enfants autistes. "Dans le domaine de la scolarisation, il faut absolument que nous agissions avec humilité", a-t-il assuré, en soulignant que l’autisme était "certainement l’un des handicaps déchaînant le plus de passions".

Selon un rapport de la Haute autorité de santé (HAS) publié en mars, un enfant sur 150 en France est concerné par un trouble envahissant du développement, dont l’autisme est une catégorie. Le plan autisme 2008-2011, présenté en janvier dernier en conseil des ministres, prévoit la création de 4.100 places en établissements d’ici 2012.

 

 Source :

http://www.france-info.com/ressources-afp-2010-05-28-scolarisation-des-autistes-des-avancees-mais-des-progres-restent-a-447654-69-69.html

Publié dans Evènement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :