Thèse - Etude des aspects visuels et oculomoteurs de la lecture - 13 mars 2013

Publié le par ANAE

Soutenance de thèse

 

"Etude des aspects visuels et oculomoteurs de la lecture

en vision centrale et périphérique"

par Marina Yao-N'Dré

 

le mercredi 13 mars 2013 à 14h00

 

 

 

Composition du jury:

Mme Zoï Kapoula, APHP, Paris, France - Rapporteur

M Marc Brysbaert, Université de Gand, Belgique - Rapporteur

Mme Muriel Boucart, Université de Lille 2, France - Examinateur

M Franck Vidal, Aix-Marseille Université, France - Examinateur

Mme Anna Montagnini, Aix-Marseille Université, France - Examinateur

Mme Françoise Vitu-Thibuault, Aix-Marseille Université, France - Directrice

M Eric Castet, Aix-Marseille Université, France - Directeur

 

Résumé: La lecture est un vaste domaine d’étude, qui s’intéresse entre autres, aux facteurs déterminant la visibilité de lettres et les mouvements oculaires. Néanmoins, l’approche de ces mécanismes reste différente selon qu’elle concerne la vision centrale ou périphérique. Cette thèse proposait, au contraire, une approche conjointe dans le but (1) de mettre en évidence les effets des facteurs visuels limitant la reconnaissance de mots, (2) de mieux comprendre le comportement oculomoteur lors de la lecture en vision centrale et (3) d’étudier le rôle des facteurs oculomoteurs spécifiques à la lecture en vision périphérique. Trois expériences ont été menées. La première était axée sur l’étude des facteurs visuels. Elle a mis en évidence que l’effet OVP est moins important pour des mots présentés dans le champ visuel inférieur. Ce résultat pouvant s'expliquer par la géométrie de l'acuité visuelle et de l'encombrement, suggère que la lecture en périphérie est limitée par les mêmes facteurs qu’en vision centrale. La deuxième étude s'intéressait à l'influence de la stabilité de fixation sur la lecture de phrases en présence d’un scotome artificiel. Elle a révélé que la vitesse de lecture pouvait être améliorée en ajoutant une stimulation fovéale stable au sein du scotome. En revanche, cette stimulation ne permettait pas d’améliorer la stabilité du regard durant la fixation, ce qui suggère qu’elle agirait plutôt sur la programmation des saccades. Enfin, la troisième expérience réexaminait l’effet de la taille des lettres sur le comportement oculomoteur en vision centrale. Elle a révélé que les mouvements oculaires variaient selon la taille des lettres, et ce différemment selon la position du regard par rapport au centre des mots. Ce résultat, nouveau, est vraisemblablement attribuable à l'effet de processus visuomoteurs précoces. Il questionne les hypothèses classiques du guidage oculomoteur lors de la lecture en vision centrale, et soulève aussi des questions méthodologiques pour l'étude de l'empan visuel et de la lecture en vision périphérique. En conclusion, l'étude conjointe de la lecture en vision centrale et périphérique est prometteuse, non seulement d'un point de vue fondamental, mais aussi pour l'aide aux patients atteints de déficiences visuelles telles que la DMLA.

 

Mots clés : lecture, basse vision, scotome artificiel, mouvements oculaires, effet OVP

 

Lieu

Salle des voûtes

Centre Saint Charles

3, Place Victor Hugo

13331 Marseille Cedex 03

 

 

ANAE – anae@wanadoo.fr www.anae-revue.com  -  www.anae-revue.org  -ANAE formations  -  Les Editions du Petit ANAE

Publié dans Agenda